jeudi 12 octobre 2017

#Genealogix ou comment je suis tombé(e) dans la généalogie tout petit! Episode 1


   Lors du Congrès National de Généalogie qui s’est déroulé au Havre du 8 au 10 septembre 2017, l’association Les Jeunes et la Généalogie a reçu sur son stand de jeunes généalogistes.

   Pourquoi et comment se sont-ils lancés sur les traces de leurs ancêtres ? C’est ce qu’ils nous ont raconté. Voici quelques témoignages.

Gladys, 19 ans, étudiante à Rouen part à la recherche de ses racines d’outre-mer.

   Ce sont les récits de sa mère sur ses ancêtres esclaves et ses origines d’outre-mer qui l’ont amené au salon de généalogie du Havre ce weekend.
   Gladys éprouvait le besoin de mieux connaître le passé de sa famille. Mais elle se disait jusqu’à présent que cela devait être difficile de retrouver la trace de ses ancêtres qui ont vécu dans les départements d’outre-mer. Et comment retrouver des informations du temps de l’esclavage ? Les associations et services d’archives d’outre-mer présentes au Congrès ont guidé Gladys vers ses premières découvertes. Nous lui souhaitons de belles découvertes.

Enzo, 19 ans, étudiant en Histoire et sociologie au Havre, curieux, il rêve d’exotisme.

   Enzo connaît déjà les origines normandes et havraises de sa branche paternelle. Son père passionné d’histoire et de généalogie a déjà fait de nombreuses recherches qu’il a partagées avec son fils. Mais Enzo rêve d’exotisme. Est-ce en se penchant sur les origines de sa famille maternelle qu’il va parcourir du pays ? Sa mère est bretonne  c’est un début, les bretons sont réputés être de grands voyageurs ! Que ses ancêtres soient aventuriers ou simples paysans, Enzo est curieux de partir à la rencontre de son passé.

14 ans, élève au Havre, ce jeune garçon champion en paléographie a déjà attrapé le virus de la généalogie.

   Nous étions en train de démonter notre stand dimanche soir lorsqu’un jeune garçon est arrivé d’un pas décidé accompagné de son papa. Papa commence à expliquer que son fils souhaite étoffer l’arbre généalogique qu’il a commencé il y a quelques temps et qu’il sera là pour l’épauler. Mais finalement je  me demande lequel des deux va épauler l’autre… Notre jeune généalogiste s’est déjà renseigné sur les recherches généalogiques ! Après lui avoir prodigué quelques conseils méthodologiques qu’il a précieusement notés et pour prouver qu’il était fin prêt, il a lu d’une traite l’acte de naissance de Raymond Queneau encore affiché sur la paroi de notre stand et qui avait servi aux ateliers d’initiation du vendredi avec les scolaires ! Après avoir pris les coordonnées du cercle de généalogie locale (GGHSM), il a promis de nous tenir au courant de ses premières découvertes ! 

Appel à témoignages : #Genealogix

   Et vous, avez-vous attrapé le virus de la généalogie en culottes courtes ? Si comme un certain Gaulois d’Armorique vous êtes tombé dans la marmite tout petit, racontez-nous vos débuts en généalogie.
   Le 12 de chaque mois, nous publierons un récit dans la rubrique "comment je suis tombé(e) dans la généalogie tout petit ! "
Nous contacter et nous faire part de votre témoignage :
lesjeunesetlagenealogie@gmail.com
                      

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire